Historique

Depuis plus de 25 ans, le plan de développement des infrastructures sportives de l’organisme Loisirs Laurentides mentionnait le besoin d’un stade d’athlétisme de haut niveau dans la région. Non seulement les athlètes de cette discipline devaient s’expatrier à Montréal pour s’entraîner ou participer aux compétitions importantes, mais le réputé Club d’athlétisme Corsaire-Chaparal n’avait aucun endroit digne de ce nom pour transmettre toute son expertise à ces jeunes sportifs.

Avril 2010, la Ville de Sainte-Thérèse choisi de poser sa candidature à titre de communauté hôte pour les Championnats canadiens junior d’athlétisme 2013-2014 auprès d’Athlétisme Canada. Une manière d’assurer la construction du stade d’athlétisme sur le territoire térésien qui sort de l’ordinaire : obtenir l’organisation du Championnat canadien junior d’athlétisme 2013-2014 avant même d’avoir effectué une pelletée de terre! Nous nous engagions à construire une infrastructure qui répondrait aux normes de l’International Association of Athletics Federation (IAAF). Approuvés par Athlétisme Canada, le stade d’athlétisme Richard-Garneau répond en tous points aux normes de l’IAAF.
Mai 2010: Sainte-Thérèse est choisie parmi les communautés canadiennes d’Ottawa, London, Windsor, Saskatoon et Régina pour l’organisation de cet événement sportif d’envergure. Au lendemain de cette annonce, la Ville retroussait ses manches et enclenche tout le processus organisationnel pour le championnat, parallèlement à la construction d’un tout nouveau stade d’athlétisme!

photo1

Avril 2012, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) annonce qu’il accordait une subvention de 1,5 M $ pour la construction du stade. Annonce qui est suivie de l’annonce d’une entente intermunicipale entre les Villes de Sainte-Thérèse et de Blainville qui investissaient 900 000 $ chacune pour compléter le montant accordé par le MELS. Les deux Villes seront partenaires dans la gestion du stade une fois ce dernier terminé.

photo2

Rarement nous est-il possible de travailler en collaboration aussi étroite avec des gens du milieu. L’entente tripartite entre Sainte-Thérèse, Blainville et la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), et les divers comités qui en ont découlé, démontrent bien qu’en s’alliant pour le bien commun, nous pouvons accomplir de grandes choses. Le projet de construction du stade d’athlétisme
Richard-Garneau a donc permis de regrouper les milieux municipal, scolaire, communautaire et sportif d’une façon concrète.

Et que dire de la collaboration avec le Club d’athlétisme Corsaire-Chaparal dont l’expertise, acquise depuis sa fondation en 1976, fut un atout précieux pour faire du stade Richard Garneau un lieu qui répond aux plus hautes normes de l’athlétisme mais également aux attentes des athlètes eux-mêmes! Ce lien privilégié développé avec l’organisme est hors du commun et donne des résultats concrets. Leur apport d’expertise a permis de créer un lieu qui répond aux besoins spécifiques des athlètes et de la logistique d’un tel endroit (type d’équipements, lieu de rangement, disposition des aires, etc.).

Il est important de savoir que la toute nouvelle piste de 400 m du stade se distingue notamment parce qu’elle est construite de matériaux de qualité et que son revêtement a été créé entièrement à partir de caoutchouc recyclé. La surface absorbe les chocs et permet une traction supérieure, conférant à la piste de hauts standards de respect des normes internationales. Nous retrouvons également ce genre de surface sur les plus grandes pistes d’athlétisme du monde. Encore plus d’athlètes pourront bénéficier de ce bagage sportif inestimable et transmettre à leur tour cette passion de l’athlétisme aux générations futures.

Les travaux vont bon train, malgré certains caprices de Dame Nature, et on baptise officiellement le stade d’athlétisme Richard-Garneau en mai 2013.
Richard Garneau reconnu notamment pour sa carrière de journaliste, commentateur et chef d’antenne d’émissions sportives comme La Soirée du hockey et la couverture des Jeux olympiques d’été et d’hiver. Ce nom évocateur perpétuera la tradition d’excellence léguée par cet homme inspirant. Les deux villes et la Commission scolaire sont très heureuse que la famille de Richard Garneau ait accepté l’honneur de nommer le stade d’athlétisme de Sainte-Thérèse en son nom.
Monsieur Garneau a été et demeurera un modèle de réussite, de détermination et de persévérance, et ce, pour les générations passées et à venir.

photo3

Les derniers travaux se terminent en juillet 2013, quelques minutes à peine avant le début des qualifications des athlètes lors du premier Championnat canadien junior d’athlétisme à avoir lieu à Sainte-Thérèse. L’inauguration officielle du stade avait lieu quant à elle en août 2013.

Le stade Richard Garneau offrira des retombées économiques lors de la tenue de grands événements puisqu’il est le seul dans toute la région des Laurentides à pouvoir accueillir des événements locaux, nationaux et internationaux. Les hôtels, les restaurants, les magasins bénéficieront de la visite de milliers d’athlètes, entraîneurs, accompagnateurs, bénévoles et autres participants dans la région. En plus d’être un endroit accessible à l’ensemble de la population de la région.

Le club Corsaire-Chaparal peut enfin mettre le temps et les énergies qui étaient destinées à organiser la logistique et les déplacements de ses membres au profit et du développement des athlètes. À cet effet, nous sommes à mettre en place des programmes qui initieront des milliers de jeunes de la région de Montréal et des Laurentides à cette belle discipline. Une réflexion sur le développement de programmes scolaires en athlétisme au niveau secondaire et collégial, de même qu’au niveau parascolaire, est déjà entamée. Nous visons à faire connaître des disciplines et des sportifs d’ici et à inciter les Québécois à encourager les athlètes handicapés du Québec et du Canada. La toute nouvelle piste Richard Garneau est sur une lancée ascendante et devient un jalon incontournable dans le développement de l’athlétisme et de l’athlétisme en fauteuil roulant au pays.

Les citoyens sont les premiers bénéficiaires du stade Richard-Garneau parce qu’ils peuvent désormais s’en prévaloir et découvrir et redécouvrir le plaisir du sport. Que ce soit en courant sur la piste, en assistant à des compétitions ou en travaillant bénévolement aux événements, les étudiants de la polyvalente , les Blainvillois et les Térésiens se sont rapidement approprier cette nouvelle infrastructure et c’est La santé de toute une communauté et de toute une région qui est bonifiée!

inauguration-stade-athletisme-richard-garneau